vendredi 14 novembre 2014

L'expresso du 14 novembre

Bernard Brochand, à qui il est reproché d'avoir eu plus d'un million d'euros sur un compte en Suisse, ne comprend pas pourquoi son nom est jeté en pâture. "Ma situation est donc claire, légale et honnête, a-t-il insisté sur Europe 1. Que la Haute autorité fasse son travail, c'est normal. En revanche, que je sois mis au pilori par certains médias, et que l'on fasse un amalgame avec des fraudeurs (...) est honteux et je ne l'accepte pas", a-t-il assuré, avant de se dire "tout à fait serein".

La pique

Sur France info, Jean-Luc Mélenchon a réclamé la démission de Rémi Fraisse en conséquence de sa mauvaise gestion de l'affaire Rémi Fraisse, estimant que le ministre de l'Intérieur a agi avec un cynisme "total" et "savait depuis le début mais a fait semblan de ne pas savoir". Une demande qui fait sourire Thierry Mandon. Il faut que Jean-Luc Mélenchon arrête, a dit le decrétaire d'Etat à la réforme de l'Etat et à la Simplification sur i-Télé. Chaque semaine il demande la démission de quelqu'un, ça devient risible cette 'démissionnite' aiguë".

La pression

Alors qu'une source russe "haut placée" menace la France de "sérieuses"demandes de compensation si elle ne livre pas le premier Mistral à la Russie avant la fin du mois, Hervé Guaino a estimé sur BFM TV que la France "doit" procéder à cette livraison. "La livraison de Mistral ne va pas changer le rapport de force militaire entre l'Ukraine et la Russie.    

 

L'avis

Sur RTL, Marion Maréchal Le Pen a considéré Alain Juppé comme "gaucho-compatible". réagissant entre autres à l'interview du maire de Bordeaux dans les Inrocks, elle estime qu'"il est en train de donner quelques gages à cette gauche pour pouvoir se retrouver face à Marine Le Pen (au second tour de l’élection présidentielle, Ndlr) et bénéficier d’un report de voix à gauche, d’où ses positionnements sur le mariage homosexuel". 
 
Enregistrer un commentaire