vendredi 7 novembre 2014

L'expresso du 7 novembre

Si on veut réussir, on n'a pas intérêt de faire des zigzags toutes les semaines selon les rendez-vous, qu'ils soient télévisuels ou radiophoniques", a déclaré sur France 2 le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, quand on lui faisait remarquer que François Hollande n'avait pas d'annonce majeure la veille sur TF1.

L'avis

Rare annonce de François Hollande à la télévision, l'instauration d'un service civique universel qui élargirait le service civique, d'une durée de deux ou trois mois, non indemnisé, et "dans un premier temps" sur la base du volontariat. Pour la ministre de l'Education, Najat Vallaud-Belkacem, c'est "une belle question à poser par référendum", a-t-elle dit sur i-Télé.

La réponse

François Hollande s'est dit jeudi soir favorable à une candidature de Paris aux Jeux olympiques de 2024, tout en laissant la décision finale à la capitale. La réponse d'Anne Hidalgo viendra peut-être à la mi-journée, à l'occasion d'une conférence de presse à l'Hôtel de Ville, indique Le Scan du Figaro. La maire socialiste de Paris n'y est sur le principe pas vraiment favorable. "Les Jeux ça coûte cher, la candidature coûte cher. Et les Jeux dispendieux, ce n'est plus d'actualité", disait-elle pendant la campagne municipale.

L'explication

Xavier Bertrand ne doute pas que Nicolas Sarkozy a bien tenu les propos à son encontre qui sont rapportés dans le livreÇa reste entre nous, hein?. "Oui, évidemment. Je suis sûr et certain qui les a prononcés", a dit l'ex-ministre sur Europe 1. Il est qualifié par l'ex-Président de "bon à rien", de "médiocre". "Ce n'est pas la reconnaissance qui l'étouffe", avait notamment confié Nicolas Sarkozy. "Ce n'est pas la première fois que des propos comme ça sont prononcés". "A force de critiquer tout le monde, il y a une question qui se pose : qui aime-t-il à part lui?", a ajouté Xavier Bertrand.

La déclaration

"Je n'attends rien de cette élection", a lâché François Fillon sur RTL au sujet de la course à la présidence de l'UMP. L'ex-Premier ministre a en effet expliqué que l'élection présidentielle "ne se jouera pas à l'intérieur des partis politiques". S'il dit ne faire "aucun procès d'intention à Nicolas Sarkozy, il attend du prochain leader de l'UMP qu'il mette un terme au "problème moral très grave" qui touche sa famille. Est-il certain que l'ex-Président soit élu fin novembre? "Il y a toujours des suprises dans les élections...", a-t-il répondu.

http://www.lejdd.fr/Politique/Traite-de-bon-a-rien-par-Sarkozy-Bertrand-repond-699230
Enregistrer un commentaire