lundi 1 décembre 2014

l'expresso du 1° décembre

L'ancienne ministre de la Justice Rachida Dati va conduire mardi une délégation de cinq députés européens qui vont visiter le centre de détention de Guatanamo, sur invitation des Etats-Unis. Cette initiative doit permettre à l'UE d'apporter sa contribution aux Américains en vue de la fermeture du centre, une des promesses de campagne de Barack Obama. L'enclave cubaine abrite encore 142 détenus, incarcérés depuis plus de dix ans pour la plupart. Outre Rachidat Dati, membre de la commission des Libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures au Parlement européen, la délégation informelle sera composée du Français Franck Proust, de la Roumaine Ramona Manescu, de la Bulgare Eva Paunova et de l'Italienne Elisabetta Gardini.

Le refus

S'il entend rassembler autour de lui depuis son élection à la présidence de l'UMP, Nicolas Sarkozy va avoir du travail. Selon RTL, l'opération "main tendue" de l'ancien Président envers François Fillon et Alain Juppé pourrait tourner court. "Il nous présente un comité des vieux sages pour en faire le comité des vieux cons", estime même un proche de François Fillon, en référence au "comité des anciens Premiers ministres" que souhaite créer Nicolas Sarkozy, et auquel Dominique de Villepin a déjà accepté d'adhérer. "Il décroche De Villepin de son croc de boucher pour nous tendre un piège", ajoute un filloniste cité par la radio. "On n'est pas obligé de foncer dedans"

La blague

Alain Juppé, François Fillon et Jean-Pierre Raffarin ayant fait savoir qu'ils ne souhaiteraient pas faire partie du "comité des sages" que veut former Nicolas Sarkozy à l'UMP, Dominique de Villepin est pour l'heure le seul ancien résident de Matignon à avoir accepté. Une situation qui amuse Edouard Philippe, député-maire UMP du Havre et proche d'Alain Juppé, qui n'a pas oublié que Nicolas Sarkozy voulait pendre De Villepin à "un croc de boucher", en pleine affaire Clearstream. "C’est la première fois qu'une couleuvre ressemble à un croc de boucher", a-t-il ironisé au micro de France Culture.

Le message

Le rassemblement voulu par Nicolas Sarkozy "n'est pas gagné", a confirmé Henri Guaino sur iTélé. Le député des Yvelines a estimé que "cela dépend de chacun", assurant que la campagne avait été "difficile". "Le temps n'est pas venu de présenter un projet présidentiel. Personne n'est vraiment prêt", a-t-il assuré. Il s'inquiète toutefois du climat politique actuel et prévient : "Le parallèle entre les années 1930 et notre période s'impose de plus en plus. Nous ne ferons pas ce que nos aïeux ont fait" au cours de cette période.

La manifestation

Pierre Gattaz l'assure, il ne sera pas "dans les cortèges" de patrons, qui manifestent aujourd'hui. "Au Medef, nous avons choisi la mobilisation pédagogique", a-t-il précisé sur Europe 1. Le président de l'organisation a néanmoins défendu les revendications patronales, assurant qu'"on a une fiscalité qui détruit de l'emploi aujourd'hui" et demandant au gouvernement de "revoir" les dispositifs concernant la pénibilité du travail et le temps partiel minimum, "voire de les supprimer". "Surtout pas de casse dans les manifestations!", a-t-il ajouté. "Nos patrons doivent s'adresser aux élus et aux citoyens".

Le tacle

Marine Le Pen a ce week-end été réélue à la présidence du FN, dont elle était la seule candidate, avec 100% des voix. "On ne peut pas parler d'une élection au FN ce weekend. C'est un truc soviétique, même les communistes n'osent plus faire ça", a commenté Nathalie Kosciusko-Morizet, invitée de BFMTV. Interrogée sur l'avenir de son parti, la députée de l'Essonne a affirmé avoir "soutenu Nicolas Sarkozy parce qu'il porte un projet de refondation de l'UMP que je veux voir mis en oeuvre". Elle attend notamment l'organisation d'une primaire "ouverte" : "On ne doit pas demander aux gens ce qu'ils ont voté dans le passé". Elle assure que la victoire de Nicolas Sarkozy est un coup porté à ses rivaux politiques : "Samedi soir, il y a eu deux perdants. Marine Le Pen et François Hollande".
http://www.lejdd.fr/Politique/Rachida-Dati-en-visite-a-Guantanamo-703980
Enregistrer un commentaire